MOT DE BIENVENUE

proviseurMadame, Monsieur, chers Parents, chers Élèves

Bienvenue sur le site du Lycée Blaise Pascal de Libreville.

Depuis sa création par l’Association des Parents d’Élèves (APE) en 1991, notre établissement a beaucoup évolué. Les locaux se sont étendus, le nombre d’élèves a augmenté et les pratiques pédagogiques sont pleinement celles du XXIème siècle.

Mais il veille à garder précieusement sa raison d’être : celle de proposer dans la capitale gabonaise un établissement porteur d’une « Éducation à la Française », résolument engagé dans la recherche de l’excellence, permettant à ses élèves, grâce à son conventionnement avec l’Agence de l’Enseignement Français à l’Étranger (l’AEFE), de poursuivre des études dans l’ensemble du système éducatif français, tout en s’ancrant résolument dans la culture de son pays d’accueil.

INSCRIPTIONS et RÉINSCRIPTIONS AU LYCÉE BLAISE PASCAL DE LIBREVILLE
ANNÉE SCOLAIRE 2022/2023

EDUKA

Début des inscriptions : lundi 4 avril 2022.

Désormais les inscriptions ET réinscriptions s'effectueront directement en ligne sur la plateforme EDUKA.

1 - POUR LES PARENTS DONT LES ENFANTS SONT DÉJÀ SCOLARISÉS AU LYCÉE BLAISE PASCAL

Merci de cliquer sur ce lien pour accéder à votre compte.

En cas de soucis, merci de contacter le secrétariat concerné.

2 - POUR LES NOUVEAUX PARENTS

Merci de créer votre compte en cliquant sur ce lien.

Pour vous aider, merci de consulter le TUTORIEL.

ATTENTION : UNE PREMIÈRE INSCRIPTION NE SERA DÉFINITIVE QU'APRÈS RÉGLEMENT DES DROITS DE PREMIÈRE INSCRIPTION (DPI) à la caisse du lycée.

ACTUALITÉS

Lycée français Blaise Pascal de Libreville

28 mars 2022

Les élèves du Club d’éloquence du Lycée Blaise Pascal s’engagent pour la Francophonie.

Jeudi 24 mars, à l’Institut français, les élèves du Lycée Blaise Pascal ont présenté deux spectacles.

J’accuse : le club d’éloquence met un scène un tribunal des générations futures.

« Egazo, une jeune gabonaise accuse ses parents, ses amis et son chef d’établissement de ne pas lui enseigner sa langue, le Fang. »
Chaque accusé tour à tour clame son innocence : « ce n’est pas leur faute ». Avocat, Juge et procureur débattent pour que les langues gabonaises aient leur place dans la famille et dans leur établissement scolaire.
En cette semaine de la francophonie, les langues s’enrichissent les unes les autres pour transmettre mémoire et patrimoine.

ÉVÉNEMENTS
BLOGS DES VOYAGES ET SORTIES