Liste des actualités

Lycée français Blaise Pascal de Libreville

07 mars 2022

Article rédigé par Zoé ORSINI, élève en Tle 4

Une sortie à la représentation de l'ONU au Gabon pour une classe de terminale.

En ce jour du 14 février 2022, nos jeunes terminales ont eu l'opportunité de se rendre sur les lieux où siège l'équipe du Programme des Nations Unis pour le Développement (PNUD) installé à Libreville. Le but et les actions de ce programme nous on été plus amplement expliqués et décrits par son responsable M. Francis James et ses collègues Belyse, Karen et Guilhem. C'était une réunion enrichissante pour nos jeunes élèves qui ont été particulièrement attentifs au sujet. En effet, en plus d'être une importante organisation dans la recherche et la mise en place du développement durable au sein de notre verdoyant pays, elle est aussi une organisation internationale très à cheval sur le principe de protection et d'aménagement des Parcs Naturels tels que le Parc National de la Lopé situé dans la province de l'Ogooué-Ivindo.

M. James a su nous présenter pas moins de 17 objectifs de développement durable (ODD) sur lesquelles agit le PNUD. Ceux-ci touchent à tous les domaines que ce soit la pêche, la justice, le changement climatique ou encore le chômage. Ils traitent des difficultés auxquelles sont confrontées les populations locales et leur pays. Mais leur objectif primordial reste de répondre aux défis de ces ODD avant 2030, soit avant un court délai de 8 années. Voilà un challenge environnemental de taille. Le PNUD collabore également avec des personnalités publiques telles que le Ministre de l'environnement M. Lee White ou encore des ONG comme The Nature Conservation (TNC) et bien d'autres partenaires prêts à accompagner l'organisation vers un développement et une protection du Gabon et de ses richesses.

Pour mener à bien leurs dessins, leur équipe s’appuie sur 4 thématiques :

  • Premièrement, celle de l'environnement qui promulgue la préservation de la biodiversité du Gabon qui est le berceau d'une grande variété d'animaux sauvages (600 races d'oiseaux et 70 de reptiles) ainsi qu’une vaste flore qui recense près de 5400 espèces végétales. On compte actuellement 13 Parcs Nationaux préservant cette biodiversité depuis le début des années 2000 ;
  • La bonne gouvernance fait aussi parti de ces thématiques. D'autant que le Gabon regorge de nombreuses ressources primaires telles que le bois, l'uranium, le pétrole, ainsi que sa forêt qui constitue un symbole de richesse mais aussi d'économie, qui se doit d'être décemment géré par une bonne gouvernance ;
  • Vient ensuite la thématique de la jeunesse qui représente 65 à 70% de la population Gabonaise. Elle est primordiale dans la quête du développement car elle constitue et promeut le coté dynamique dont le pays a besoin. Elle est très présente sur les réseaux sociaux et est donc un point d'appui sur lequel peut s’appuyer l’ONU afin de communiquer des messages de préventions et de sensibilisations. « Les jeunes sont notre futur ».
  • Enfin la thématique des Objectifs de Développement Durable cités tantôt et auxquels le PNUD s'accroche afin de mener à bien l'agenda 2030 et celui de l'Union Africaine de 2063.

Pour ceux qui s'interrogent encore sur la concrétisation des projets, citons le projet Météo de 2020 qui illustre parfaitement la volonté de réagir face aux conséquences du changement climatique ; c'est le cas du Parc de la Lopé. En raison d'une baisse de la pluviométrie, les fruits mettent du temps à pousser et les éléphants ne cessent de maigrir, ils se dirigent dès lors vers les plantations des agriculteurs afin de se nourrir et la majeure partie de leurs plantations sont détruites. Grâce à ce projet en partenariat avec l'Inde et un investissement d’un million de dollars, 6 stations météorologiques ont été construites afin d'analyser les conditions météorologiques et gérer la température pour permettre de trouver des solutions pour les agriculteurs. Bien évidemment le PNUD agit sur le problème du chômage avec pour projet un partenariat avec l'organisation des Nations Unis pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Ici leur but a été de cibler plus de 200 jeunes afin d'aboutir à la création d'emplois qui pourraient répondre à la question du chômage. M. James trouve cela « incroyable de voir leur enthousiasme », en notant que la plupart sont des femmes. Si ça ce n'est pas une belle affirmation de la gente féminine dans des métiers dédiés auparavant aux hommes.
M. James et ses collègues ont su répondre à nos nombreuses questions et nous montrer les progrès du PNUD envers le Gabon et sa communauté. Leur mot clé, qui n'est autre que celui du « développement », mène tout droit à la réussite et aux succès des objectifs de cette encourageante et optimiste organisation. Nul doute que les élèves présents se projettent déjà au service de cette institution.